Vous êtes ici : Vue du Japon » Voyager au Japon : lieux à visiter » Tanba-Sasayama (région de Osaka)

Tanba-Sasayama (région de Osaka)

Une rue de Tanba-Sasayama

Tanba-Sasayama (丹波篠山) est une petite ville située dans la région du Kansaï. Peu connue voire complètement ignorée des touristes étrangers elle est pourtant intéressante à visiter : son ambiance presque rurale change en effet de celle des grands sites touristiques de Kyoto ou Nara et elle propose quelques visites intéressantes.

Aller à Tanba-Sasayama

Tanba-Sasayama est une subdivision administrative de la commune de Sasayama, créée en 1999 de la fusion de plusieurs autres communes. Elle se situe dans la préfecture de Hyogo (兵庫県), au nord de Osaka. On peut y accéder en train depuis la gare centrale de Osaka par la ligne en direction de Sasayama-Guchi (篠山口). L’agglomération de Osaka cède progressivement la place à un habitat beaucoup moins dense, presque rural et à un paysage de grandes collines boisées. Les groupes de randonneurs montant ou descendant aux différents arrêts confirment cette impression.

Après une heure de trajet, le train arrive à Sasayama-Guchi (篠山口). A cette gare, prendre le bus en direction de Hon-Sasayama. Après un quart d’heure de trajet et la montée d’une pente montagneuse, le bus arrive enfin au terminus de Hon-Sasayama. A la descente du bus, on peut remarquer la température beaucoup plus basse qu’à Osaka, même à la belle saison : j’ai même vu des flocons de neige tomber alors qu’on était en avril.

A voir

Un site intéressant à visiter est le château de Sasayama. Pour y accéder depuis l’arrêt de bus de Hon-Sasayama, tournez à droite après le carrefour situé juste à côté de cet arrêt et marchez tout droit pendant cinq-dix minutes. Ce court trajet suffit pour sortir du centre bourg de Tanba-Sasayama et pour voir un paysage alternant champs et maison individuelles. L’entrée du château se fait via un pont franchissant les anciennes douves (photo ci-dessous).

l'entrée du château de Tanba-Sasayama

Construit sur un seul niveau, ce château est d’apparence beaucoup plus modeste que les grands châteaux de Osaka ou de Kobe mais il ne manque pas d’intérêt historique : construit en 1608 sur ordre direct du shogun Tokugawa, nouveau maître du Japon au tout début de l’époque de Edo, il fut détenu par le clan Aoyama pendant plus de deux siècles et demie. Le début de l’époque Meiji vit son abandon et sa destruction partielle en 1871. Entièrement détruit par les bombardements américains de 1944 il resta plusieurs décennies à l’état de ruines avant d’être entièrement reconstruit à partir de 2000.  A l’entrée, le déchaussage est obligatoire et plusieurs brochures d’informations (en japonais uniquement) vous en apprendront plus sur le château et son histoire. La visite de l’intérieur permet d’admirer différentes pièces en style de l’époque de Edo :

Vue de l'intérieur du château de Tanba-Sasayama

interieur-chateau-tanba-sasayama.2

 

En sortant du château de Sasayama, reprenez la direction du centre bourg mais au lieu de continuer tout droit prenez à gauche. La rue qu’on traverse alors permet de voir des maisons traditionnelles à toit de chaume présentées comme des anciennes résidences de samouraïs :

Une ancienne maison de samourais à Tanba-Sasayama

maisons-samourais-tanba-sasayama.2

Parcourir Tanba-Sasayama

On peut bien sûr profiter de la visite à Tanba-Sasayama en se contentant simplement de flâner à travers ses rues : sa dimension de petite ville, presque de gros bourg rural fait l’effet d’une grande bouffée d’oxygène. Ce n’est pas pour autant un village perdu : Tanba-Sasayama compte en effet un nombre assez conséquent de boutiques de souvenirs, bars et restaurants. Elle est assez touristique mais d’un tourisme familial venant presque uniquement de la région : vous ne croiserez donc probablement aucun visage occidental pendant votre séjour. Ceci m’a d’ailleurs valu quelques fois d’être regardé voire écouté avec curiosité. J’en ai eu un bon exemple en entrant dans un café pour boire quelque chose de chaud et me reposer un moment : tous les clients étaient en effet des habitués qui parlaient beaucoup et assez forts entre eux mais le brouhaha des conversations s’est brusquement arrêté quand je me suis levé pour payer ma consommation. En me retournant, j’ai vu la plupart de ces habitués me regarder comme si la vue d’un Occidental parlant (un peu) japonais était à Tanba-Sasayama un spectacle exceptionnel.

Si vous avez l’occasion de vous restaurer à Tanba-Sasayama, sachez que sa spécialité culinaire est la viande de sanglier (c’est Obélix qui aurait été content !). Au carrefour situé à côté de l’arrêt de bus de Hon-Sasayama, une grande boutique vous permettra de faire le plein d’articles de souvenirs avant de rentrer à Osaka.

Voici une dernière photo montrant Tanba-Sasayama juste devant l’entrée du château. Les différents stands que vous pouvez voir sont les préparatifs de la fête locale qui devait avoir lieu le soir même pour célébrer le hanami :

Vue de Tanba-Sasayama depuis le château

Site de la ville de Sasayama (anglais)


2 réflexions au sujet de « Tanba-Sasayama (région de Osaka) »

  1. Sophie

    Ca m’a l’air d’être une bonne destination, je n’aime pas lorsqu’il y a trop de touristes.
    Merci pour la rubrique Lieux à visiter !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>