Vous êtes ici : Vue du Japon » Apprendre le japonais » Introduction au japonais

Introduction au japonais

nihongo

Prononciation du japonais

Bonne nouvelle pour les francophones : la prononciation du japonais leur posera assez peu de difficultés, tous les sons du japonais ayant en effet leur équivalent en français. Le japonais ayant un mode d’écriture spécifique (voire la rubrique suivante), cette écriture a été transcrite en écriture latine selon différentes méthodes, la plus utilisée étant la méthode dite Hepburn. Les caractères japonais ainsi transcrits en écriture latine sont appelés romajis.

Toutefois, même la transcription en écriture latine ne doit pas cacher les différences de prononciation entre le japonais et le français :

  • u se prononce ou comme en anglais
  • e se prononce é
  • r se prononce comme un l atténué, entre le r et le l. Sachez que si vous le prononcez comme le l français, les Japonais vous comprendront
  • h se prononce comme le h aspiré anglais
  • sh se prononce ch, comme pour chat ou chute
  • ch se prononce tch comme pour Tchad, tchao ou Tchèque
  • j se prononce dj
  • w se prononce ou. Ainsi wa se prononcera oua comme pour les termes anglais war ou world

Écriture du japonais

Le japonais s’écrit en combinant deux formes d’écriture :

  • une écriture syllabaire, mode d’écriture dans lequel un caractère correspond à une syllabe. Pour être plus précis, il existe deux formes d’écriture syllabaires du japonais : les hiraganas et les katakanas. Rassurez-vous, ils asont proches et peuvent être appris ensemble
  • une écriture par idéogramme, mode d’écriture  dans lequel les caractères représentent des symboles. Ces caractères, appelés kanjis, viennent de l’écriture du chinois et en sont restés proches. On  compte plusieurs milliers de caractères kanjis. L’apprentissage de l’écriture kanji est probablement la partie la plus difficile de l’apprentissage du japonais, les kanjis pouvant avoir différents sens, servir à qualifier aussi bien les verbes, les noms communs que les noms propres et se prononcer de plusieurs façons.

Grammaire du japonais

La grammaire du japonais est complètement différente de celle du français. En voici quelques principes de base :

  • verbes toujours placés à la fin de la phrase
  • présence de particules  servant à désigner la fonction grammaticale des mots dans la phrase placées après ces derniers
  • pas d’articles
  • pas de genre masculin/féminin ni singulier/pluriel
  • adjectifs et verbes classés chacun en deux groupes
  • adjectifs et propositions subordonnées toujours placés avant les noms qu’ils qualifient

Différents niveaux de langage

Une langue vivante, c’est d’abord un moyen de communication et d’échange avec les autres. Ce principe est encore plus vrai dans le cas de la langue japonaise, de nombreuses expressions ou fonctions grammaticales s’employant différemment selon le contexte de la conversation et/ou le niveau social du locuteur par rapport à l’interlocuteur : jeune/moins jeune, femme/homme, supérieur hiérarchique/subordonné ….

Illustration de cette importance centrale des niveaux de langage : même si il y a en japonais plusieurs façons de dire je, nous, tu ou vous, ces expressions seront souvent omises si le contexte permet de les deviner.

De même, l’expression d’une question ou d’une affirmation sera souvent atténuée au point qu’un non-japonais peut parfois se tromper se tromper sur ce qu’a voulu exprimer son interlocuteur japonais. Certaines  fonctions grammaticales servent ainsi uniquement à marquer l’intention du locuteur vis-à-vis de l’interlocuteur.

Conclusion

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de cette brève introduction au japonais, ce serait que cette langue n’est pas forcément une langue très compliquée en elle-même : elle est surtout très différente de la langue française. Connaître les fameux caractères d’écriture dits kanjis est probablement la partie la plus difficile et qui nécessite le plus de temps et d’investissement. De même, la grammaire du japonais, très différente de celle du français, est en même très logique : une fois qu’on a compris sa façon de fonctionner on peut vite « choper le truc ».

Publié le 21 fév 2012. Catégorie : Apprendre le japonais. Thématiques(s) :


Continuez votre lecture :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>